Un certain hiver, un homme était perdu dans les montagnes. Il avait très froid et avait faim, alors il s’est assis et a pris une pause. Parce qu’il était au milieu d’un hiver froid, une fois qu’il avait cessé de marcher, il allait sûrement mourir de froid. Cependant, il ne savait pas qu’il était très près de chez lui. Après un moment, un homme au cœur chaleureux est passé et lui a conseillé de rentrer chez lui rapidement. Bien qu’il frissonne de froid, il ne se leva pas. L’homme au cœur chaleureux ne pouvait que lui donner sa veste d’hiver et ensuite partit. Peu de temps après, un carrosse est passé. Voyant que cet homme était sur le point de mourir de froid, le cocher savait que la chose la plus importante à faire était de faire bouger son corps. Alors, il a utilisé son fouet pour battre l’homme et l’a grondé. L’homme était indigné par le cocher. Il se leva immédiatement et voulut se battre avec le cocher. Le cocher commença à conduire son carrosse et l’homme continuait à le pourchasser. En courant, l’homme sentit que son corps devenait plus chaud et son esprit devenait plus clair ; de plus, il vit que sa maison n’était qu’à quelques pas de lui. À ce moment, il se rendit compte que le conducteur lui avait sauvé la vie.

L’histoire d’une veste d’hiver et d’un fouet en cuir

    Après avoir lu cette histoire, nous sommes tous heureux que l’homme ait eu la chance de rencontrer le carrosse et que le conducteur ait utilisé un moyen spécial pour lui sauver la vie. Entretemps, son histoire nous dit que peu importe ce que nous rencontrons dans la vie, ne le jugeons pas seulement avec nos esprits ; il y a des messages cachés ou des histoires derrière tout. Dans cette histoire, l’homme était très reconnaissant quand le premier homme chaleureux lui avait donné la veste d’hiver, mais la veste d’hiver ne pouvait que lui apporter une chaleur temporaire ; ça ne pouvait pas lui sauver la vie. Il gèlerait à mort s’il restait là trop longtemps. Cependant, le conducteur a fouetté l’homme, et à notre avis, le conducteur semble avoir fait quelque chose de mal, mais en réalité le conducteur a sauvé sa vie. De cette histoire nous pouvons comprendre que les choses qui sont conformes à notre conception pourraient ne pas être les meilleures ; au contraire, certaines idées ou manières que nous ne sommes pas disposés à accepter pourraient nous être plus bénéfiques. Cela me rappelle les frères et sœurs qui s’accrochent encore à l’ère de la Grâce. Quand ils ont entendu que le retour du Seigneur Jésus, Dieu Tout-Puissant, s’est réalisé et qu’Il a fait l’œuvre du jugement et du châtiment, certains d’entre eux ne peuvent l’accepter, pensant que Dieu est aimant et miséricordieux et Dieu accorde toujours la grâce à l’homme ; il est impossible à Dieu de faire l’œuvre du jugement ; Si Dieu juge l’homme, l’homme sera condamné et mourra. En conséquence, ils refusent l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Ces opinions sont-ils corrects ?

    À l’ère de la Grâce, tous les croyants au Seigneur Jésus ont accepté le salut du Seigneur et ont reçu une grâce infinie du Seigneur. Au fil du temps, ces croyants ont pensé que le Seigneur est un Dieu qui accorde la grâce à l’homme, et ainsi ils ont cru que Dieu est censé être miséricordieux et que Dieu lui donnera toujours Sa grâce. Alors quand ils entendent que le Christ des derniers jours, Dieu Tout-Puissant, a exprimé des mots pour faire l’œuvre du jugement et du châtiment, beaucoup d’entre eux font tout ce qu’ils peuvent pour nier Dieu Tout-Puissant et refuser d’accepter Son œuvre. Cependant, toute l’œuvre que le Seigneur Jésus avait fait à l’ère de la Grâce était selon les besoins des gens à cette époque. À la fin de l’ère de la Loi, les gens ne pouvaient pas respecter la loi et risquaient d’être mis à mort par la loi. Par conséquent, Dieu s’est incarné au nom du Seigneur Jésus et a commencé Son œuvre de salut au cours de l’ère de la Grâce. Le Seigneur Jésus a été crucifié, est devenu l’offrande éternelle du péché de l’humanité et a accordé une grâce et des bénédictions riches aux humains. Cependant, bien que nos péchés soient pardonnés par le Seigneur Jésus, nos natures pécheresses n’ont pas été complètement enlevées. Nous vivons dans une situation où nous commettons des péchés dans la journée et confessons la nuit, commettant des péchés involontairement et incapables de nous débarrasser de l’esclavage du péché. Par conséquent, nous avons seulement apprécié la grâce et la miséricorde du Seigneur, mais ne nous sommes pas débarrassés de notre nature pécheresse. Nous devons encore expérimenter le salut profond de Dieu. Dieu Tout-Puissant dit : « Dieu a déjà accompli une étape de l’œuvre de la grâce dans la chair, et a déjà accordé des bénédictions matérielles à l’homme mais l’homme ne peut pas être perfectionné par la grâce, l’amour et la miséricorde seulement. L’homme au cours de ses expériences rencontre quelque peu l’amour de Dieu et vit l’amour et la miséricorde de Dieu, mais ayant vécu cela pendant un certain temps, il voit que la grâce de Dieu, Son amour et Sa miséricorde ne peuvent pas conduire à perfectionner l’homme et ne peuvent pas exposer ce qu’il y a de corrompu dans l’homme, et ne sont pas capables de débarrasser l’homme de son tempérament corrompu, ou de perfectionner son amour et sa foi. L’œuvre de grâce de Dieu a été l’œuvre d’une période, et l’homme ne peut pas compter sur la jouissance de la grâce de Dieu pour connaître Dieu. » La parole de Dieu nous dit que nous ne pouvons pas connaître Dieu complètement et atteindre la perfection seulement par l’amour, la grâce et les bénédictions de Dieu. Parce que nous ne nous sommes pas libérés de notre tempérament corrompu et recevons le salut de Dieu, nous appartenons toujours à Satan, et ainsi nous ne pouvons pas être sauvés. Si nous voulons nous libérer de notre tempérament corrompu et recevoir le salut de Dieu, le seul moyen est d’accepter l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours.

    Dieu Tout-Puissant dit : « À travers quoi le perfectionnement de l’homme par Dieu est-il réalisé ? À travers Son tempérament juste. Le tempérament de Dieu consiste principalement en la justice, la colère, la majesté, le jugement et la malédiction, et Son perfectionnement de l’homme s’opère principalement par le jugement. Certaines personnes ne comprennent pas, et demandent pourquoi Dieu est seulement capable de perfectionner l’homme par le jugement et la malédiction. Ils disent que si Dieu devait maudire l’homme, l’homme ne devait-il pas mourir ? Si Dieu devait juger l’homme, l’homme ne serait-il pas condamné ? Alors comment peut-il encore être perfectionné ? Telles sont les paroles des gens qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. Ce que Dieu maudit, c’est la désobéissance de l’homme, et ce qu’Il juge ce sont les péchés de l’homme. Bien qu’Il parle durement et sans la moindre sensibilité, Il expose tout ce qui est dans l’homme, et par ces paroles sévères Il expose ce qui est essentiel dans l’homme, mais par un tel jugement, Il donne à l’homme une profonde connaissance de l’essence de la chair, et ainsi l’homme se soumet à l’obéissance envers Dieu. La chair de l’homme relève du péché et de Satan, elle est désobéissante et objet du châtiment de Dieu et ainsi, pour permettre à l’homme de se connaître, les paroles du jugement de Dieu doivent s’abattre sur lui et il faut y utiliser toutes sortes de raffinements ; c’est seulement alors que l’œuvre de Dieu peut être efficace. »

    Dieu Tout-Puissant nous dit clairement que Dieu utilise Ses paroles pour juger nos péchés et châtier notre désobéissance dans les derniers jours. Parce que nos péchés sont pardonnés par le salut du Seigneur, il y a une nature et une substance corrompues en nous ; nous péchons souvent, vivant dans le péché sans pouvoir en être libérés. En fin de compte, nous sommes toujours la nourriture de Satan et nous sombrerons certainement dans la destruction. Par conséquent, l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu par la parole des derniers jours est de nettoyer notre tempérament corrompu et est une œuvre nouvelle supérieure à celle de l’ère de la Grâce. Les paroles du jugement et du châtiment de Dieu ont révélé notre nature et notre substance de résistance et de rébellion contre Dieu, qui nous permet de connaître et d’accepter le jugement et le châtiment de Dieu et de connaître notre tempérament corrompu, afin que nos anciennes perspectives de vie et de valeurs changent progressivement. Lorsque les paroles de Dieu deviendront notre vie, nous ne vivrons plus en dépendance de la nature et de l’essence de Satan, nous ne résisterons plus, ne nous révolterons plus et ne trahirons plus Dieu. Au lieu de cela, nous pouvons être celui qui connaît et obéit à Dieu. Grâce à l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu, nous pouvons être purifiés et voir le tempérament de notre vie transformé ; à la fin, nous pouvons être gagnés et sauvés par Dieu. Ainsi, l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu est le meilleur salut et amour actuel pour nous.

    Source : Bible en ligne